Présentation

Créée en 2012, l'association arterra œuvre au développement et à la diffusion de pratiques artistiques innovantes contemporaines dans les paysages corse.

arterra œuvre de manière significative

En initiant et soutenant des projets artistiques pertinents qui engagent l’art comme pratique dynamique de l’espace, arterra œuvre de manière significative : cette forme d’expression artistique s’intègre concrètement aux contextes (situations) en mettant en relation différents acteurs du territoire dans une mutualisation de moyens.
Fruit de recherches, de rencontres, d’expériences partagées alliant art, nature et société, l’association arterra s’adresse à un large public au travers d’expositions, de vidéos, de films documentaires et de publications.

Ces supports permettent la mise en place d’actions pédagogiques conduites en direction des structures éducatives à des fins de sensibilisation au patrimoine, à l’environnement et au développement durable.

arterra a développé ses actions à partir du travail personnel de Laetitia Carlotti, artiste et porteuse de projets pour l’association.
L’objectif est d’initier un mouvement et de fixer un repère identificatoire permettant de rassembler un ensemble de partenaires potentiels autour de projets.

Ces expériences co-opératives sont mises en perspective dans l’idée de faire grandir ensemble (concrescere) concrètement une forme de communauté complémentaire donnant la possibilité de repenser l’évolution de nos paysages.
L’art est une manière libre et ouverte d’aller à la rencontre d’un territoire, de ses habitants et leurs usages, mais aussi d’un public extra insulaire.
Par le dialogue entre l’œuvre et le lieu où elle s’implante, l’art œuvre comme interface relationnelle. Elle crée du lien et permet d’accéder au(x) lieu(x) en tous sens dans toutes les acceptions de ce terme.

En tout être demeure un démiurge, potentiellement créateur (ou destructeur) de l’harmonie générale. On comprend dès lors qu’habiter le territoire est un art subtil, une religion au sens premier de ce qui relie, qui demande de donner du sens aux gestes les plus profanes. 

Michel ROUX, Inventer un nouvel Art d’habiter, l’Harmattan 2002.