La bande à Mobiüs

Ce collectif à dimension variable est fondé sur une entité à deux têtes composée de Jean Froment & Lætitia Carlotti, respectivement photographe et réalisateur et plasticienne. En créant cette identité, leur objectif est de s’associer à différents partenaires pour réaliser des oeuvres protéiformes et collaboratives.

La bande de Möbius donne forme à des mondes où les contradictions se combinent et les opposés peuvent se rejoindre. Le motif s’impose en s’ajustant d’évidence avec le signe de l’infini pour conjuguer travail en commun,  approches sensibles, et savoirs faire complémentaires et accueil de l’inconnu. 

« L’idée n’est pas vraiment de faire de l’art mais plutôt de déceler dans les pratiques du quotidien, dans l’attitude d’artisans, d’agriculteurs ou d’ingénieurs (…) une réponse concrète en résonance à des questionnements troubles concernant nos modes de vie. Rendre visibles des problématiques à travers la production d’objets artistiques suppose d’abord d’être identifié à travers nos modalités d’actions qui trouvent leur place dans un rapport avec le paysage dans ses dimensions communes. Si nos idées partent toutes de situations elles appellent dans la réalisation l’expérience de l’autre, dont la contribution donne au nous l’altération voulue. »

Expositions :

GENIUS LOCI

L’art comme expérience du paysage

Oeuvres :

Ride around square garden

La bande à Mobiüs

Aux carrefours du Labyrinthe

L.Carlotti+La bande à Mobiüs